14°
Aujourd'hui
picto-temps
Accessibilité
a A
Rechercher sur le site
  • Bandeau mairie.com

Travaux

RUE DE VELAINE

Trois maîtres d'ouvrage interviennent simultanément dans les rues de Velaine, des jardins et de l'hôpital, sur trois chantiers nécessitant chacun une ouverture de chaussée conséquente.

Le premier chantier à l'initiative et à la charge de la commune, consiste à enfouir les réseaux et changer les candélabres dans la rue de l'hôpital et la partie basse de la rue de Velaine.

Le second chantier, réclamé par la commune et géré par la communauté de communes a été initié suite à un effondrement de canalisation d'eaux pluviales rue de Velaine.

Le troisième chantier, entièrement pris en charge par Enedis, est le déplacement d'une ligne moyenne tension.

Les travaux se poursuivront par un aménagement qualitatif rue de Velaine au niveau des fontaines et  rue de l'hôpital.

Merci à tous les riverains pour leur participation au bon déroulement de ces chantiers.



PLACE DE LA FONTAINE ET TRAVAUX IIIème TRANCHE
Depuis la disparition de la fontaine du siècle passé et de son « gayoir » (ancien endroit où pouvaient se rafraîchir les chevaux) la place de la fontaine ne méritait plus son nom !
A la demande des élus, le maître d'oeuvre chargé de la sécurisation de la grande rue a donc prévu de replacer les choses dans leur contexte. C'est pourquoi, un bassin d'agrément a redonné un sens à la dénomination de la place.
Sous la conduite du bureau BEREST de Villers-lès-Nancy, l'entreprise HURSTEL de Saulxures-lès-Nancy a réalisé une jolie fontaine et la remise à jour du ruisseau dans un ouvrage en pierres appareillées. Comme pour sa partie aval précédemment réalisée, le lit du ruisseau sera stabilisé par des plantes aquatiques sélectionnées.
Le point d'apport volontaire (PAV) du centre du village a été rendu discret par le système de stockage enterré des bacs de récolte de déchets ménagers recyclables.
Dans le même temps, l'entreprise COLAS de Heillecourt réalisait la troisième tranche de sécurisation de la grande rue. En exécutant les lourds travaux de voirie, elle réalisait les aménagements devant la boulangerie, créait les voies piétonnes et réorganisait le stationnement dans cette partie de voies communales. Le parvis de la mairie provisoirement façonné en enrobés, a été embelli par des pavés et un nouveau monument aux morts a été installé dans l'espace vert situé à l'arrière de la mairie.

 
Avec la fin des travaux, il nous semble opportun d'apporter quelques précisions concernant le stationnement et la circulation dans le village.
 
La municipalité n'a pas obligation de construire des places de stationnement pour les riverains à proximité de leur habitation. Il est de la responsabilité de chacun d'aménager sur sa propriété, les emplacements nécessaires au stationnement de ses véhicules personnels ou liés à son activité professionnelle.
Propriétaire des locaux occupés par la boulangerie et le restaurant, la mairie a été contrainte, lors de la construction de ces derniers de créer 10 emplacements affectés à ces commerces. Tout particulier qui crée une activité commerciale sur sa propriété ou dans ses locaux est soumis à la même règlementation, il ne peut en aucun cas attendre de la collectivité de le faire à sa place ni même encombrer indéfiniment le domaine public.
Les places créées dans la grande rue ont des dimensions adaptées à des véhicules légers, dits de tourisme. Elles sont certes à la disposition des villageois, mais ne doivent pas être monopolisées par des stationnements de longue durée (plus de 8 jours consécutifs). Aucune place n'est attitrée. Les véhicules de plus gros gabarit peuvent être garés sur les parkings situés : Rue des Meix, Rue des Jardins ou Rue des Hauts Vergers. Ils ne doivent en aucun cas entraver la circulation des piétons ou nuire à leur sécurité en débordant sur les cheminements piétons ou trottoirs.
Le stationnement sur les emplacements délimités doit être privilégié. Le stationnement en dehors des cases est toléré en cas de forte affluence, lorsque tous les emplacements sont occupés.
Passages et cheminements piétons doivent rester libres.
La mairie ne peut être tenue responsable des éventuelles dégradations causées sur les véhicules stationnés sur le domaine public.
 
A divers endroits dans le village, la chaussée a été réduite afin d'inciter les automobilistes à ralentir. Le croisement est de ce fait rendu plus délicat surtout si l'un des véhicules est un bus ou un engin agricole. Le code de la route veut que le véhicule qui rencontre un obstacle sur sa voie cède le passage à celui venant en face, en s'arrêtant avant l'obstacle. Des espaces ont été aménagés à ces fins entre les places de stationnement. Ce n'est en aucun cas la loi du plus fort qui doit s'appliquer. Circuler sur le trottoir n'est pas la solution, la sécurité des piétons est en jeu et rien ne vaut la vie d'un passant …
Pour sécuriser la traversée du village, nous avons essayé, avec l'aide des habitants, de trouver des solutions pour faciliter la cohabitation de tous : piétons, automobilistes, villageois, personnes en transit … A l'usage, nous constatons que les installations matérielles ne suffisent pas, il faut aussi un peu de courtoisie et de savoir-vivre ensemble de la part de chacun.



 
Mise à jour: 15/02/2019
 
TRAVAUX AU CIMETIERE

Commencés comme prévu fin novembre 2017, les travaux de mise en conformité et d'agrandissement du cimetière se sont achevés en août 2018. Les plantations se feront à  l'automne sous réserve d'une pluviométrie suffisante.

Les premiers terrassements ont servi à l'installation de la base chantier d'une part, et la préparation des futures allées dans l'extension, d'autre part.
De petits murets de soutènement en béton préfabriqué ont été implantés entre les allées afin de contenir le dénivelé. Du bitume a remplacé les gravillons pour faciliter les déplacements. Devant les caveaux dont l'ouverture se fait par l'avant, des pavés ont été posés, ce qui évite d'endommager un revêtement en dur lors d'une inhumation.

La croix en pierre, installée au milieu du cimetière a été démontée, nettoyée et restaurée avant d'y être replacée, dans son orientation d'origine.
Le mur d'enceinte, trop abimé par endroits a été remplacé par des panneaux de grillage rigide gris sur soubassement en béton sur les côtés sud et est.

Côté nord et ouest, le mur d'origine a été consolidé et nettoyé, des tuiles le protègent désormais des intempéries.
Côté ouest, l'aménagement d'une seconde ouverture résout le problème de pente de la rampe d'accès à l'allée supérieure. Un stationnement pour PMR a été créé tout à côté.
Pour accéder à l'extension située en contre-bas, l'ancien escalier a été remis en état. Certaines marches ont été remplacées, d'autres retaillées ou nettoyées. Garde-corps et rampes ont été installés de part et d'autre pour le sécuriser. On peut aussi arriver dans le nouveau cimetière depuis les nouvelles places de stationnement situées en contrebas.

La surface ajoutée permet l'aménagement d'une cinquantaine d'emplacements traditionnels mais des mini-tombes pourront également y être installées. Un nouveau columbarium  y a déjà trouvé place.
Un auvent permet désormais de s'abriter lors des cérémonies d'adieu.
Le jardin du souvenir a repris sa place originelle dans un angle de l'ancien cimetière suite au déplacement d'un des anciens columbariums dans l'extension.

La commune de Cerville, maître d'ouvrage de ce chantier a confié la maitrise d'oeuvre à Mme Corinne MANGIN architecte, assistée du Bureau d'études SEFIBA de Villers les Nancy.

Concernant les intervenants, l'entreprise PIANTANIDA de Saulcy sur Meurthe a réalisé les travaux de maçonnerie et la restauration de la croix, la société MADDALON a construit l'abri, les columbariums ont quant à eux été mis en place par les établissements COCHINAIRE.

 

©Crédit: Mairie de Cerville

REFECTION DES TROTTOIRS RUE DU BREUIL

Les trottoirs de la rue du Breuil endommagés par les racines des cerisiers du Japon doivent être refaits. Auparavant, lignes électriques, téléphoniques et alimentation de l'éclairage public seront enfouies. De nouveaux candélabres plus économes viendront remplacer les anciens.


REMPLACEMENT DES POINTS LUMINEUX RUE DU MOULIN, RUE DES MEIX, RUE DU GUE

Pour réduire les consommations d'énergies dans les collectivités, l'Etat subventionne le remplacement des anciens points lumineux publics par de nouveaux éclairages à LED.

110 lampes seront changées cette année dans le village, en priorité dans les rues qui affichent les consommations les plus importantes: rue du Moulin, rue du Breuil, rue du Gué et rue des Meix.

Pour bénéficier des subventions de l'Etat, ces travaux doivent être réalisés avant la fin de l'année.


QUELS PROJETS POUR DEMAIN ?

L'espace libéré par la démolition de l'ancien Oxer au bout de la rue du Jévéna ne demande qu'à être aménagé et valorisé.

Les anciens bâtiments publics (ancienne mairie, Maison pour Tous) répondent de plus en plus difficilement aux normes exigées pour les ERP. Leur implantation au centre du village et le coût des travaux de mise en conformité ne favorisent pas leur réhabilitation.

Les cervillois seront prochainements consultés pour connaître leurs besoins et attentes en matière de locaux et/ou équipements collectifs.




 
Mise à jour: 27/04/2017
Informations pratiquesBlason Cerville
Adresse
Mairie de Cerville21 Grande rue54420 Cerville
Téléphone
+33 3 83 20 44 04
Horaires d'ouverture
Lundi : 17h00 - 18h00
Jeudi : 14h00 - 18h00
Vendredi : 17h00 - 18h30
 
Retour haut